Encore une réussite pour le Noble Toffene Dione

Sans même avoir mécanisé le travail, le Noble Toffene Dione a récemment terminé une excellente campagne de pommes de terre dans un de ses champs.

 

Ce succès lui a permis d’investir dans un autre champs, en territoire maure-amexem ; mais nous en reparlerons dans un prochain billet… En tout cas il a amplement mérité sa promotion de Tari-Mundio-Districtuel à Tari-Mundio-Régional !

Noble-Distingué Ani’oto Shabazz-El Bey, Dendé-Fari de Morabutin

L’armée comme métaphore de la famille, seconde partie

Mots-clefs

, , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

II) La descendance, troupe panafricaine

jr foi

Nous avons vu précédemment que la Mère éduque les Enfants selon la vision du Père comme le Lieutenant entraîne les troupes selon les directives du Capitaine.

Or l’efficacité des troupes repose en grande partie sur deux facteurs : la formation et le nombre. La formation du soldat dépend de son respect des instructions des officiers ; de même l’Enfant doit respecter ses Parents et leur obéir. Le simple bon sens.

La question du nombre n’est elle aussi que du bon sens : le nombre de panafricains se multipliera d’autant plus que les dits panafricains feront d’enfants qu’ils nourriront dès le berceau de l’idée de Réémergence. Plus de cerveaux pour penser, plus de bras pour agir. La puissance est liée à la démographie.


Que doit retenir le panafricain ?

  • La famille doit être hiérarchisée, chacun doit tenir son rôle.
  • Plus d’enfants = plus de panafricains.

Propositions panafricaines

  • Renoncer à l’afroféminisme, à l’afro-simplet-cité et autres doctrine renversant les positions de l’Homme et de la Femme.
  • Faire beaucoup d’enfants.
  • NE PAS AVORTER.
  • Étudier ce que les Textes Sacrés enseignent à ce sujet.

Ani’oto Shabazz, École Magistrale Shabazziya

L’armée comme métaphore de la famille, première partie

Mots-clefs

, , , , , , , , , , , , , , , ,

discipline

 

Il y a deux années terrestres, nous avions présentés ici-même l’hestisophie de la façon suivante :

De nos jours il est commun de présenter « le couple noir » et « la famille » comme des solutions à l’état déplorable de nos sociétés. Or le panafricanisme est la science de la réémergence du peuple noir, c’est donc de manière scientifique que cette thématique dot être abordée. Voilà pourquoi en 2014, année de la famille pour les zariato-shabazz, nous avons développé un paradigme nommé hestisophie.

Atoumologiquement hesti- vient du grec qui signifie « foyer » et -sophie « connaissance ». Cette « connaissance de la famille » est un outil panafricain qui se distingue premièrement par la préhension de la structure familiale par le biais d’une analogie : celle d’un centre de recherche.

Cette manière scientifique d’aborder le sujet est en accord avec notre culture qui, comme vous le savez, est Mère de toutes les sciences. Mais une autre caractéristique est prépondérante dans la Culture Noire : le martial (ce qui se rapporte à la guerre). Et puisque les Hostiles nous livrent une guerre totale et sans merci depuis 6103 années terrestres il serait suicidaire pour nous de nous détacher de cet aspect fondamental de la Ma’ât.

Ainsi l’hestisophie ne pose pas seulement la famille comme un centre de recherche mais aussi comme une armée. Voyons ensemble les implications.

I) Époux-Capitaines et Épouses-Lieutenants

Dans la LOST-FOUND MUSLIM LESSON NO. 1, Sa Majesté Sapientiale Fard Muhammad donnait cet Enseignement :

Quelle est la signification de Lieu. et Capt. ?

ANS. – Capitaine et Lieutenant.

Le Devoir d’un Capitaine est de donner des Ordres au Lieutenant, et le Devoir d’un Lieutenant est d’enseigner aux soldats ; ainsi que de les former.

Développons cette définition.

  • Le Lieutenant

La Sagesse Suprême nous présente donc le Lieutenant comme un récepteur et un transmetteur. En tant que Second, il reçoit les Ordres du Capitaine et s’assure de leur exécution en entraînant les troupes d’une manière conforme aux directives.

Atoumologiquement, « lieutenant » signifie « qui tient lieu de ». Il est donc celui qui représente son Supérieur lorsque ce dernier n’est pas présent.
De même l’Épouse représente son Mari. Elle est responsable par ses actions de l’image publique de son Homme tout comme de la conformité du fonctionnement du foyer avec la vision, le paradigme de Monsieur. Paradigme qu’elle implémente jusque dans le cœur des enfants en les éduquant.

  • Le Capitaine

Le Capitaine donne les Ordres à ses Lieutenants. Responsable de la Sécurité, il est le Commandant qui dirige le navire et ipso facto le seul maitre à bord. Ergo un supérieur ou une autorité quelconque qui embarquerait se verrait obligé de respecter son commandement.

L’atoumologie nous amène au latin capitāneus « qui est en tête, qui domine; important, capital », lui-même dérivé de caput « tête, chef, initial ».

L’Époux lui est semblable : il est l’initiateur de la maisonnée, dont il garantit la stabilité, le bien-être et la sécurité. Il donne l’orientation de la famille et en établit les règles ; aucun parent, ami, imam, pasteur, prêtre, gourou, médecin ou policier ne peuvent les changer ou outrepasser son autorité dans le foyer.

Enregistrer

Nouvelles de Nouvelle-Dongola

5022785_7_0d47_un-manchot-adelie_665e07c0ae3cd490637e77a9cedfc302

 

L’Organisation Maure des Territoires de Nouvelle-Dongola (OMTND) n’est pas restée ans remarquer le regain d’intérêt soudain des merdias hostiles envers la grande contrée glacée. Anniversaire de l’expédition Amundsen, mise en place d’une réserve dans la mer improprement dite « de Ross »…

Auraient-ils, pour changer, de bonnes intentions ? Quoiqu’il en soi nous observons leurs mouvements avec attention.

Distribution des semences et de l’anti-palu dans les villages

Mots-clefs

, , , , , , ,

Le Fari (Ambassadeur Districtuel) de Zénaga face aux Nationaux

Après avoir ratifié le plan d’assolement élaboré par notre Tari-Mundio Districtuel, le Noble Toffène Dione, nous partîmes nous-même sur le terrain afin de l’enclencher.

La première étape fut donc de répartir les 120 unités de semences auprès de jeunes maures-alkébulanais de plusieurs villages de notre juridiction.

Ouverture

img-20161017-wa0051 img-20161017-wa0050 img-20161017-wa0066 img-20161017-wa0065 img-20161017-wa0061 img-20161017-wa0043 img-20161017-wa0042 img-20161017-wa0038

Ce fut aussi l’occasion de livrer les traitements anti-paludisme.

img-20161017-wa0064 img-20161017-wa0035 img-20161017-wa0037 img-20161017-wa0034 img-20161017-wa0067

Nous en profitâmes pour inspecter les lieux…

img-20161017-wa0055 img-20161017-wa0058 img-20161017-wa0059 img-20161017-wa0022

…échanger avec la population, recueillir les doléances et donner les instructions du Gouvernement Impérial.

img_20161016_175029 img-20161017-wa0008 img-20161017-wa0002 img-20161017-wa0032

 

Ainsi est repli notre devoir élémentaire.

img-20161017-wa0054

Avec Mustapha, le bras droit du Tari-Mundio Districtuel

img-20161017-wa0010

L’aide précieuse

Bientôt un autre billet reviendra plus en détail sur deux villages en particulier.

 

Noble-Honorable Ani’oto Shabazz-El Bey, Fari de Zénaga

img-20161017-wa0016

Enregistrer

La réussite agricole du Sekhem-Bawantua Taheruka Shabazz (vidéo)

Mots-clefs

Le Sekhem-Bawantua du Sultanat de Zaria-Shabazz, Sa Majesté Magistrale Taheruka Shabazz, est d’après Jeune Afrique « l’heureux propriétaire d’une des plus grosses exploitations agricoles [de la RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE]. » Le magasine en ligne ajoute :

Il fait l’acquisition d’un terrain deux ans après la crise − en 2013, le PIB centrafricain a reculé de 36% − pour y appliquer les techniques de rationalisation apprises durant sa formation. Grâce au rendement atteint par son exploitation, il investit dans la recherche. Aujourd’hui, son exploitation et son entreprise Wanolim font travailler 50 personnes, pour un bénéfice annuel de 100 millions de F CFA.

Ces commentaires ne sont qu’un résumé d’un reportage de Canal+ effectué ans le cadre de l’émission Réussite. Vous pouvez suivre l’intégralité du sujet consacré au Maître Shabazz ci-dessous :

Ce dernier avait d’ailleurs lui-même écrit à propos de l’exceptionnelle production de carotte dans le Nagarat d’Al-Sabara.

La place primordiale de l’agriculture dans la doctrine shabazz se voit confirmée.

 

Sa Haute Noblesse l’Askia Ani’oto Shabazz

Arrivée de l’envoi numéro quatre de Nord-Amexem vers Alkébu-lan-et-Ab.Zu

Mots-clefs

, , , ,

L'Honorable-Noble Ani'oto Shabazz-El Bey, Fari de Zénaga, et son Tari-Mundio (Inspecteur Agricole) le Noble Toffène Dione.

Le Noble-Honorable Ani’oto Shabazz-El Bey, Fari de Zénaga, et son Tari-Mundio le Noble Toffène Dione.

Peu après être revenu de notre séjour dans le Secteur 1 de l’Empire Maure-Amexem, nous réceptionnâmes un envoi du Gouvernement Impérial destiné à améliorer la qualité de vie dans certains villages du District de Zénaga. Il contenait :

  • Un distillateur d’eau portable ;
  • Trois purificateurs d’eau individuels ;
  • 120 paquets de semences bios ;
  • Un conteneur d’eau de trois gallons (11,456 litres) ;
  • Trois unités de traitement contre le paludisme ;
  • Le Drapeau Impérial de l’Empire Maure-Amexem.

Alors qu’il venait lui aussi de revenir du Secteur 1 le Noble Toffène Dione fut chargé, compte tenu de ses attributions en tant que Tari-Mundio (Inspecteur Agricole) de Zénaga,  de proposer une répartition des semences sur les terres de notre juridiction. Comme à l’accoutumé nous avons jugé son plan pertinent et l’avons ratifié.

Noble-Honorable Ani’oto Shabazz-El Bey, Fari de Zénaga

Enregistrer

Enregistrer